Make your own free website on Tripod.com
Master

Résumé

Home
Résumé

Les complexes ribonucléoprotéiques jouent un rôle primordial dans la régulation de l'expression des gènes. Le projet a consisté à effectuer une étude comparative des interactions ARN/protéines en prenant comme modèle la protéine hnRNPG qui appartient à la famille RBMX/ RBMY.

HnRNPG (RNA-Binding Motif, linked to the X chromosome) est une glycoprotéine appartenant à la grande famille des hnRNPs, (ribonucléoprotéineshétérogènes) qui jouent de multiples rôles dans la régulation post-transcriptionelle. Le gène (RBMX) codant pour cette protéine a été localisé sur le chromosome X chez l'homme et la souris. HnRNPG fait partie de la sous-famille RBMX/RBMY qui comprend le gène RBMY (RNA-Binding Motif, linked to the Y chromosome) localisé sur le chromosome Y ; le gène HNRPG-T , localisé sur le chromosome 11p15 et plusieurs gènes RBMXLs (RBMX like-sequences) qui sont localisés sur d'autres autosomes RBMY et HNRPG-T ont une une fonction spécifique à la reproduction et à la fertilité mâle alors que le rôle de RBMX reste à préciser.

Il a été démontré dans les extraits nucléaires des cellules HeLa plusieurs isoformes corrspondant à l'hnRNPG dont une présente une affinité séquence-spécifique à un ARN simple brin. Cette activité différentielle de liaison à l'ARN peut être liée à des modifications post-traductionnelles de la protéine (phosphorylation, glycosylation). Elle.reflète une fonction différente que peuvent jouer ces différents isoformes dans la régulation de l'expression des gènes.

Afin de mettre en évidence ces modifications post-traductionnelles, j'ai utilisé de colorants spécifiques qui permettent de visualiser directement sur un gel bidimensionnel les protéines phosphorylées et glycosylées. Ceci m'a permis de mettre en évidence une variation dans le degré de phosphorylation de ces isoformes. J'ai ensuite essayé d'établir une relation entre les modifications et l'activité de liaison à l'ARN . Pour cela, j'ai utilisé une approche protéomique. qui consiste à coupler l'électrophorèse bidimensionnelle à la technique de « northwestrern blot » et à l'immunodétection. L'étude de liaison à l'ARN dans des conditions de déphosphorylation laisserait supposer que c'est une forme non phosphorylée de l'hnRNPG qui serait responsable de la liaison à l'ARN.

Enter supporting content here